actualités
Ouest France F. Picot Franck Picot, au centre, devant l’un des stands en cours de réalisation et un autre, prêt à partir pour un salon. « L’aventure d’Idée Fixe a commencé il y a vingt-cinq ans, à Saint-Hillaire-du-Harcouët », résume Franck Picot, 47 ans, directeur commercial et l’un des trois cogérants. L’entreprise, installée dans la zone industrielle de Saint-Pair-sur-Mer depuis 2000, conçoit et installe des stands traditionnels menuisés. Les clients ? Des industriels qui exposent dans les salons et qui« ne veulent pas un stand comme les autres », mais des réalisations originales, sur mesure « et à forte valeur ajoutée ». L’entreprise, leader en Normandie, Bretagne, Pays de Loire est dans le top 10 national sur ce créneau, derrière les Parisiens. « Notre notoriété s’est faite essentiellement via le bouche-à-oreille, avec un très gros taux de fidélisation.. » Le fait d’être en province n’est pas un handicap. « Au contraire, quand un client vient nous voir, il passe une belle journée au bord de la mer. Le midi, il mange des huîtres et le soir, il repart avec le sourire. » Idée Fixe défend « le made in Normandie ». Présent dans les salons européens « dont beaucoup en Allemagne », Idée Fixe réalise ainsi 35 % de son chiffre d’affaire en dehors de France. Des aménagements conçus pour des clients variés, « du Space de Rennes, le salon de la production animale », à Vinexpo à Bordeaux ou « le Luxe pack Monaco, le salon mondial de l’emballage de luxe ». Depuis 1990, « nous leur fabriquons une trentaine de stands ». Idée Fixe emploie 30 salariés (concepteurs, dessinateurs, menuisier, peintre) et fait appel, à l’année, à 60 équivalents temps plein, sous-traitants. Les matières travaillées : « contreplaqué, mélaminé, stratifié »Chiffre d’affaires de l’entreprise : « Entre six et sept millions deuros ». Chaque stand est assemblé à Saint-Pair-sur-Mer, puis « démonté, et conditionné pour le transport par camion ». Délais de fabrication de l’esquisse à la livraison : « environ 3 à 6 mois ». Après, chaque stand est démonté, répertorié, stocké parmi 200 autres, dans l’un des entrepôts. Idée Fixe développe aussi « l’aménagement d’espace à caractère définitif ». De l’agencement haut de gamme durable, pour des clients qui ont souvent fait appel à l’entreprise pour des stands. « Ce qu’on sait faire pour quatre jours, on peut le pérenniser. » Les commandes là aussi sont diverses : commerces, restaurants, musées… « Nous venons de travailler pour la nouvelle expo Dior. » Franck Picot compare ses réalisations au métier de bâtisseur : « Certains vont se construire une maison à partir d’un catalogue de pavillonneur, et d’autres feront appel à un architecte. » Pour lire tout l’article dans la presse, cliquez sur ce lien Ouest France Entreprises.

1